Article rédigé par Etienne Mangin (sympathisant de l’association Gaïa Energies)

Contexte :

Nous avons acheté une maison de 1954 avec des murs creux (parpaing, vide d’air de 45 mm et brique plâtrière de 45 mm). Contrairement à une idée reçue, cette lame d’air n’isole pas correctement parce qu’il y a de la convection qui se forme et favorise les échanges de chaleurs (l’air froid descend coté parpaing et monte du coté de la brique plâtrière). J’ai donc cherché à isoler cette lame d’air qui n’était pas accessible depuis le dessus. Nous avions le choix entre différents matériaux, et nous avons choisi le liège en vrac (granulométrie de 3 à 10 mm).

Avantages du liège en vrac :

- Matériau naturel
- Bon isolant thermique
- Imputrescible
- Répulsif contre les insectes et rongeurs
- Pas de tassement dans le temps

Inconvénients du liège en vrac :

- Prix
- Poussiéreux

Performances thermiques du liège en vrac (source maison-nature) :

Principe utilisé pour l’injection :

Dans un premier temps, j’ai essayé d’injecter le liège avec une « grosse seringue » fabriquée avec tuyau en PVC de diamètre de 63 mm. Cette solution ne peut convenir que pour une petite surface car elle prend beaucoup de temps. J’ai passé une journée pour faire une pièce.

Dans un deuxième temps, j’ai fabriqué une machine fonctionnant sur le principe ci-dessous :

- 1 : réservoir pour le liège
- 2 : écluse
- 3 : arrivée d’air comprimé
- 4 : liège en direction de l’injection

L’écluse a deux fonctions, assurer le bon dosage de liège et empêcher l’air comprimé de remonter dans le réservoir. Elle est entraînée manuellement par une manivelle.

Pour l’arrivée d’air comprimé, j’ai utilisé un aspirateur en fonction soufflage.

Pour l’injection en haut du mur, j’ai fait des trous à la scie cloche dans la brique plâtrière et j’ai également utilisé les coffres des volets roulants dans lesquels la lame d’air était accessible.

L’injection est rapide (quelques heures pour faire une pièce) mais très salissante à cause de la poussière du liège et d’un peu d’air comprimé qui remonte dans le réservoir (écluse artisanale pas suffisamment étanche).

Matériaux et dimensions de la machine :

Le réservoir est en contreplaqué de 10 mm et fait 400 x 400 x 400 mm. L’écluse est en acier, elle fait 160 mm de diamètre et 50 mm d’épaisseur. Le tuyau est en PVC de diamètre de 50 mm. Le coût de cette machine est d’environ 30 euros pour les matériaux.

Photos de la machine et son installation :

écluse ouverte

écluse fermée

machine en place avec aspirateur

injection dans un coffre de volet

Renseignements et/ou prêt de la machine : contact@gaia-energies.org