Plusieurs changements sont apparus dans les dispositifs d’aides financières depuis le 21 août 2019.

L’ECO-PRET A TAUX ZERO :

Le logement doit être achevé depuis plus de 2 ans à la date de début des travaux. L’éco PTZ peut financer des travaux permettant d’améliorer d’au moins 35% la performance énergétique globale du logement par rapport à la consommation conventionnelle avant travaux.

Les nouveaux montants de l’ECO-PRET A TAUX ZERO sont :

Depuis le 1er juillet 2019, le délai de remboursement est compris entre 3 et 15 ans maximum. Un éco-prêt à taux zéro complémentaire peut maintenant être demandé dans les 5 ans qui suivent l’émission du premier éco-prêt au lieu des 3 ans prévus auparavant.  De plus, il n’est plus demandé de rembourser l’éco-prêt initial avant de souscrire un éco-prêt complémentaire. Les 2 éco-prêts ne peuvent excéder 30 000 € au titre d’un même logement.

L’AIDE HABITER MIEUX “AGILITÉ” :

Les plafonds de dépenses éligibles changent dès le 10/10/2019 suivant le type de travaux réalisés. Ils sont de :

  • 2 400 HT pour une chaudière gaz
  • 8 000 HT pour les autres chaudières ou système de chauffage
  • 8 000 € HT pour les autres travaux de performance énergétique

LES AIDES D’ACTION LOGEMENT :

Depuis le 19 septembre 2019, l’association Action Logement peut vous accorder une subvention complétée d’un prêt à 1% pour vous aider à financer vos travaux de rénovation.

Qui peut en bénéficier ?

1/ Les personnes physiques, respectant les conditions de ressources « modestes » de l’ANAH :

– Les propriétaires occupants, salariés d’entreprises du secteur privé   agricole,

– Les propriétaires bailleurs, salariés d’entreprises du secteur privé non agricole ou logeant des salariés d’entreprises du secteur privé non agricole.

2/ Les sociétés civiles immobilières dont l’actionnaire majoritaire est salarié d’une entreprise du secteur privé non agricole.

Pour quel logement ?

Le logement, maison individuelle ou appartement, doit être occupé à titre de résidence principale et être achevé depuis plus de 2 ans à la date de début de réalisation des travaux.

Pour quels travaux ?

Les travaux doivent concerner en priorité l’isolation des murs, de la toiture ou du plancher bas. Si des travaux d’isolation ne sont pas nécessaires, l’aide peut concerner le remplacement du système de chauffage ou l’installation d’un équipement de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire fonctionnant aux énergies renouvelables. Les équipements et matériaux installés doivent répondre aux mêmes exigences techniques que les travaux bénéficiant d’un éco-prêt à taux zéro. L’accompagnement par un opérateur Assistance à Maître d’Ouvrage est obligatoire.

Une subvention complétée d’un prêt avantageux ?

1/ Pour les propriétaires occupants :

  • Une subvention jusqu’à 20 000 euros
  • Un prêt complémentaire à 1 % jusqu’à 30 000 euros sur une durée maximum de 20 ans.

2/ Pour les propriétaires bailleurs :

  • Une subvention jusqu’à 15 000 euros
  • Un prêt complémentaire à 1 % jusqu’à 30 000 euros sur une durée maximum de 20 ans.

Une fois le prêt accordé, vous aurez 12 mois pour faire réaliser les travaux. La subvention vous sera versée à réception des factures de fin de travaux. Vous pouvez obtenir une partie de la subvention correspondant à une facture d’acompte demandée par l’entreprise (maximum 30% du montant total du devis).

 

 

Cliquez ici pour lire et télécharger le guide complet de l’ADEME mis à jour